Système d'enseignement supérieur au Portugal

Faire un stage en Italie

Pour faire un stage à l’étranger, pas besoin de partir loin : avez-vous pensé à l’Italie ? Ses villes d’art et ses paysages côtiers attirent de nombreux touristes, mais également de plus en plus de stagiaires internationaux. Vous ne savez pas comment vous y prendre pour faire un stage en Italie ? Conseils et pistes concrètes.

Rédiger son CV italien

Pour obtenir un stage en Italie, il est impératif de traduire et d’adapter votre CV sans fautes ! Inutile de chercher un exemple parfait, il n’existe pas de CV italien standard. La plupart des italiens rédigent un CV concis, en survolant leur expérience professionnelle, puisque l’entretien d’embauche compte beaucoup plus aux yeux des recruteurs. Celui-ci se déroulera généralement par Skype ou par téléphone pour vous. Pour vous aider, voici les principales catégories à mettre dans votre CV :
  • L’état civil (Dati personali) : nom, prénom, adresse postale et adresse e-mail, téléphone. Pas besoin de mettre sa situation familiale.
  • La formation (Esperienze di studio ou Studi e formazione) : nom du diplôme avec la moyenne obtenue, établissements fréquentés. Cette partie est très importante aux yeux des recruteurs italiens.
  • L’expérience professionnelle (Precedenti lavorativi ou Esperienze professionali) : nom du poste occupé, nom de l’entreprise, dates. Même si vous n’avez pas besoin de décrire le détail des missions accomplies, n’oubliez pas de mentionner vos jobs étudiants, travaux saisonniers et stages.
  • Autres informations (Altre informazioni) : langues étrangères (Lingue straniere) et compétences informatiques (Conoscenze informatiche), mobilité géographique, etc. Dans cette rubrique, vous n’avez pas à évoquer vos centres d’intérêt qui sont généralement demandés en entretien.

Conditions pour faire un stage en Italie

Comme un peu partout, la grande majorité des stages en Italie ne sont pas ou très peu rémunérés. Les stagiaires n’étant pas des employés réguliers, ils doivent être supervisés en permanence par un mentor, qui veillera sur le candidat tout au long du stage. Le stage ne peut légalement durer plus de six mois, et certaines régions ont imposé des conditions minimums pour les stages. En Ligurie par exemple, les stages ne peuvent durer moins de deux mois.

Bon à savoir :

L’Italie impose des règles strictes sur le nombre de stagiaires autorisés à la fois dans une même organisation, bien que ce nombre diffère d’une région à l’autre. Par exemple, en Lombardie, une entreprise de 6 à 20 personnes a droit à deux stagiaires tandis qu’en Toscane, une entreprise de 19 personnes ou plus peut être composée de 10 % de stagiaires.

Comment trouver un stage en Italie ?

La pratique des stages (tirocinio) en entreprise est très récente dans le pays : cet élément doit être pris en compte avant de décider de partir faire un stage en Italie, puisque cela signifie que les offres de stage sont bien plus rares qu’en France. De plus, vous serez en général peu voire pas rémunéré. Néanmoins, il est tout à fait possible de saisir votre chance ! Très peu d’étudiants italiens effectuent un stage durant leur cursus, car celui-ci est souvent considéré comme une sorte de formation professionnelle, seulement après l’obtention d’un diplôme. Ainsi, vous êtes sûr de ne pas avoir de concurrents parmi les étudiants italiens ! Pour mettre toutes les chances de votre côté, pensez bien à indiquer dans votre CV les équivalences de diplômes, ainsi que la nature du stage demandé dans votre lettre de motivation. Les recruteurs italiens apprécieront votre détermination à décrocher un stage dans leur pays ! Pour trouver un stage, vous pouvez commencer par répondre à des petites annonces publiées sur des sites proposant des offres de stage en Italie tels que : FourStarsInStageSportelloStage, ou encore Eurodyssée.  Quelques autres plateformes pour trouver un stage en Italie :
Lavoro Estage : Une plateforme de recherche de stage en Italien contenant plus de 300 offres disponibles.
Sportello Stage: Une plateforme de recherche de stage intéressante demandant cependant une inscription pour espérer avoir accès à l’ensemble des offres.
Informa Giovani Roma : La ville de Rome et sa région mettent en avant sur leur portail les opportunités de stages intéressantes et originales
Job Soul.it : Le portail dispose de 300 à 500 opportunités de stage selon la période, c’est donc une source plus qu’intéressante !
Job Rapido.it : Le portail est assez fourni en offre de stage sur tout le territoire Italien malgré une interface datée.
Autre solution si vous souhaitez trouver un stage en Italie, vous tourner vers les agences de placement. Celles-ci proposent des services payants aux alentours de 600 euros pour vous placer au sein d’une entreprise italienne. Si cela représente un investissement non négligeable, c’est aussi une excellente occasion de mettre toutes les chances de votre côté et de garantir votre départ pour l’Italie.

Quelles sont les démarches à effectuer en tant que stagiaire en Italie ?

Les étrangers citoyens de pays ne faisant pas partie de l’UE doivent :
  • Présenter un passeport valide,
  • Obtenir un visa de travail avant leur départ,
  • Demander et obtenir un Codice Fiscale (immatriculation aux impôts). Pour cela, il faut s’inscrire auprès de l’Agenzia dell ‘Entrate la plus proche en remplissant le formulaire adéquat,
  • Demander et obtenir un permesso di soggiorno (permis de séjour),
  • Contracter une assurance santé
Les citoyens de l’UE désireux de faire un stage en Italie doivent quant à eux présenter simplement une carte d’identité et le Codice Fiscale. Concernant les soins en Italie, nous vous conseillons de souscrire à une assurance santé complémentaire afin d’être couvert totalement en cas de pépin ! N’hésitez pas à demander à votre assurance des détails sur les frais médicaux remboursés en Italie pour partir en tout sérénité !
Partagez Via:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •